La Mort aux trousses (ou réciproquement)

Le cercle des auteurs dont on lit plus de trente ouvrages est restreint. Dans mon cas, à l’heure actuelle, il se réduit à un unique larron : Terry Pratchett, le maître de la fantaisie burlesque. A travers les trente-six premiers tomes des Annales du Disque Monde, il m’a fait m’évader plus souvent que n’importe qui d’autreLire la suite « La Mort aux trousses (ou réciproquement) »